Plus il y a de glace, moins il y en a…

fabrication de glaces n cows
Poids 1/2 litre de Glaces & Cows

Vous connaissez sûrement le paradoxe du gruyère, et bien figurez-vous que c’est exactement la même chose pour les glaces, et on va vous expliquer pourquoi…

Pour faire une bonne crème glacée, on utilise : principalement du lait, mais aussi de la crème fraîche, du sucre, éventuellement des jaunes d’œufs ou d’autres ingrédients. Mais saviez-vous qu’on utilise également … de l’air ?!!

Et oui, l’air dans la glace est nécessaire, et même indispensable pour que la texture soit onctueuse. A défaut de cet apport, votre glace aurait plutôt la texture d’un glaçon, soit très dur, soit tout fondu ! La confection de boules serait presque impossible.

C’est ce qu’on appelle le foisonnement.

Le foisonnement est bien entendu une pratique légale mais il existe une réglementation très stricte sur le sujet afin de ne pas tromper le consommateur.

Ainsi, le poids minimal par litre d’une crème glacée est de 450 grammes. A défaut, on ne peut pas parler de crème glacée.

Quant aux sorbets, il s’agit :

- soit de simples sorbets qui contiennent au moins 25 % de fruits et dont le poids minimal par litre est également de 450g,

- soit de sorbets plein fruit (c’est le choix qui a été fait par Glaces & Cows) qui contiennent au moins 45% de fruits et dont le poids minimal par litre est de 650g.

Dans les rayons de vos supermarchés, pour un litre de glace, vous trouverez donc des bacs de 700 grammes, de 600, 500 voire 450 grammes, certaines crèmes glacées ou sorbets contenant autant d'air que de matières premières ! Ces dernières sont très mousseuses et onctueuses. Aucun problème pour en faire des boules dès la sortie du congélateur.

Et qu’en est-il chez Glaces & Cows ?

Et bien cela dépend des parfums. Le poids par litre est d’environ 700 grammes pour un litre de glaces. Pour la vanille par exemple, c’est 720 grammes.

Il ne faut donc pas oublier de les sortir du congélateur quelques minutes avant leur consommation afin de pouvoir en faire de belles boules, sinon, elles sont très denses donc dures (les gourmands devront faire preuve d’un peu de patience).

En conclusion, on avait bien raison depuis le début :

- plus il y a de glace, plus il y a d’air,

- plus il y a d’air, moins il y de glace,

- donc plus il y a de glace, moins il y en a… !!